La carraghénine un allergène reconnu par des chercheurs médicaux

Je tiens à vous partager cette information car j’espère que cela pourra aider plusieurs personnes. J’ai découvert il y a plus d’un an que je souffrais de réactions allergiques à la carraghénine. Cet ingrédient jugé non-dommageable par santé Canada a pourtant dans mon cas causé bien des maux.  Moi qui tentais de bien manger en m’alimentant bio et en suivant un régime lacto-ovo-végétarien (ressemble beaucoup au régime méditerranéen), je n’arrivais pas à comprendre pourquoi ma santé se dégradait.  En prenant le temps de lire les étiquettes et en procédant par élimination, je suis arrivée à la conclusion que mon corps rejetait cet agent texturisant accepté en bio et ailleurs.  Sachez que cette méthode fut très souffrante et que j’étais vu régulièrement par un médecin.  Lorsque j’en parle autour de moi, plusieurs personnes ont fait le lien avec certains aliments dont elles se disait intolérantes.  Sachez toutefois que ce fait n’est pas encore reconnu par les organismes de la santé Canadienne et Américaine et que la seule solution pour le moment demeure de bien lire les étiquettes et de ne pas consommer les aliments qui en contiennent.

Appel à l’action de la Cornucopia institute:

La Carraghénane (carraghénine) est un *additif alimentaire commun dans les aliments biologiques et conventionnels, vous donnant une détresse intestinale?

Les maladies gastro-intestinales, y compris les diagnostics fourre-tout comme « le syndrome du côlon irritable», sont très répandues. Certains chercheurs médicaux soupçonnent que la carraghénine dans l’alimentation peut jouer un rôle.

Beaucoup de personnes qui ont souffert de malaises gastro-intestinaux ou de maladies chroniques ont rapporté que l’élimination de la carraghénane de l’alimentation conduit à des améliorations, et souvent à complètement éliminer les symptômes.

Le carraghénane est généralement utilisé comme agent épaississant ou stabilisant dans les aliments. Son utilisation est très répandue dans les produits laitiers, le lait de soja et ses alternatives (laitiers), viandes froides, bière, et de nombreux autres aliments et boissons.

Le Cornucopia institute vous propose un guide des aliments biologiques et conventionnels avec et sans carraghénine, afin d’aider les consommateurs à trouver des solutions de rechange sans carraghénane.

La recherche a liée la carraghénine à l’inflammation gastro-intestinale chez les animaux de laboratoire et en cultures de cellules humaines. Les médecins et les chercheurs en médecine sont maintenant intéressés par la collecte de données afin de mieux comprendre le lien entre la carraghénine dans notre alimentation et les maladies gastro-intestinales dans la population en général tel le cancers colo-rectal.

Nous encourageons toute personne qui souffre de symptômes gastro-intestinaux à retirer la carraghénine de l’alimentation et de voir si les symptômes s’atténuent ou disparaissent. Si les symptômes s’atténuent, nous espérons que vous nous le ferez savoir en remplissant le questionnaire . Votre participation aidera à avancer dans ce domaine de la recherche médicale.

S’il vous plaît aidez-nous à passer le mot!

Si vous connaissez quelqu’un qui souffre de symptômes gastro-intestinaux, s’il vous plaît partagez cette information avec eux. Couper la carraghénine de leur régime alimentaire peut améliorer ou éliminer les symptômes, ce qui pourrait améliorer considérablement leur qualité de vie.

La Food and Drug Administration a jusqu’ici échouée à agir sur la pétition d’un éminent scientifique demandant que le carraghénine soit retiré des aliments. L’industrie agro-alimentaire continue d’affirmer que le carraghénine est inoffensif.

Si votre expérience personnelle prouve le contraire, s’il vous plaît laissez-nous savoir en remplissant le questionnaire .

Selon le nombre de personnes répondant, les données peuvent aussi être cruciales dans la construction de l’argumentation scientifique auprès de la FDA que le carraghénane, qui a maintes fois été lié au cancer chez les animaux de laboratoire, doivent être retirés de tous les aliments.

La cornucopia institute, un Institut du Wisconsin à but non lucratif de recherche politique agricole, se consacre à la lutte pour la justice économique pour la communauté agricole familiale à grande échelle.


L’Institut Cornucopia Cornucopia PO Box 126, WI 54827 www.cornucopia.org

*Carraghénane (E407):  Comme l’agar agar, favorise la digestion. Il a un effet laxatif, ralentit les réactions du système immunitaire et entrave l’assimilation des minéraux. Chez l’enfant, il peut provoquer des dégâts sur la paroie intestinale. Il peut de plus engendrer des allergies. Autre fait important ici:

**Paul Anthony Taylor nous informe : Le principal danger ici est que le Codex relâche de plus en plus la définition du mot « biologique » en la rendant de plus en plus vague. En conséquence, de plus en plus de substances sont autorisées dans le texte du Codex « Recommandations pour la Production, la Transformation, le Marketing et l’Étiquetage des Produits Biologiques » (Guidelines for the Production, Processing, Marketing and Labelling of Organically Produced Foods), comme le dioxyde de souffre qui peut causer de graves réactions allergiques, comme le carraghénane qui peut provoquer la formation d’ulcères et de tumeurs cancéreuses dans l’intestin, comme l’éthylène qui est autorisé pour faire mûrir les kiwis et les bananes. Un des buts clairement recherchés par les multinationales de l’agroalimentaire est de s’approprier les marges plus importantes des produits bios, mais sans changer leurs modes de production industriels.

**Paul Anthony Taylor, directeur des relations extérieures de la Fondation pour la Santé du Dr Rath est aussi conférencier, chercheur et écrivain de renom international sur le sujet du Codex. Il est depuis six ans, au nom de la National Health Federation, observateur délégué officiel aux réunions du Codex Alimentarius. Financées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et de la FAO (Food and Agriculture Organization) des Nations Unies.

Pour en savoir plus:

Un site (anglais) référence tous les symptômes et la liste des aliments et autres produits contenant de la carraghénine, pour le voir cliquez ici»

Une publication récente du Cornucopia institute en collaboration avec le MD.Joanne Tobacman, scientifique et physicienne nous dévoile de plus amples informations:

NOSB Approves Risky Ingredient Potential Carcinogen Carrageenan Allowed in Organics

BIy Charlotte Vallaeys

f there were ever a poster child for an ingredient that should not be in food— any food, let alone organic food—

carrageenan would be it.
Carrageenan is a highly processed sea-weed derivative that serves no nutritional function. It is added as a stabilizer or fat replacer in certain dairy products, dairy alternatives like soymilk, and other foods.

Carrageenan, as an ingredient in food, has been controversial since the late 1960s, when scientists first found that it leads to serious gastrointestinal inflammation. In- flammation is concerning in itself, but more so because the condition is associated with over 100 human diseases, including colon cancer.

Since 2002 Dr. Andrew Weil has been cautioning people to avoid foods with carrageenan. This has put the carrageenan industry on the defensive.

The carrageenan industry claims that carrageenan used in foods is different from low molecular weight (degraded) carra- geenan. Carrageenan with a low molecular weight is classified as a “possible human carcinogen” by the International Agency for Research on Cancer (of the World Health Organization). But when the industry tested its products for contamination with degrad- ed carrageenan, they found that not a single sample could claim to be free of degraded, carcinogenic carrageenan. The testing was done in response to a 2003 ruling by the European Commission’s Scientific Commit- tee on Food, which stated that food-grade carrageenan should contain no more than 5% degraded carrageenan. The industry’s own testing results showed that one sample

Physician-scientist Joanne Tobacman, MD, testi- fied before the NOSB that carrageenan is unsafe and should be removed from all foods, a position based on her decades of NIH-funded research.

contained as much as 25% degraded car- rageenan.

At Cornucopia, we think that 0% should be the accepted level of known carcinogens approved for use in organic food.

Furthermore, since the early 1980s, scientists have reported that food-grade car- rageenan likely transforms to the degraded version in the human gastrointestinal tract, thereby raising further concerns about
the carcinogenicity of this common food ingredient.

Recently, research funded by the National Institutes of Health successfully identified the particular biological process by which food-grade carrageenan causes inflammation, and found it to be similar to the way certain pathogenic bacteria, such as Salmonella, cause harm.

While scientific research indicates
that carrageenan causes inflammation for everyone, some individuals experience debilitating gastrointestinal symptoms every time they consume foods containing car- rageenan. Anyone fighting irritable bowel syndrome (IBS), spastic colon, or other undiagnosed gastrointestinal symptoms

should certainly consider discontinuing the consumption of foods containing carra- geenan, for a period of time, to determine if carrageenan is the culprit.

Organic foods, by law, should not contain ingredients that have a harmful effect on human health. So what is carrageenan doing in organic foods? When it was first reviewed for use in organic foods in the mid-1990s, the three scientists performing the technical review failed to alert the National Organic Standards Board members of the vast body of scientific literature raising concern. Two of the scientists were employed by corporate agribusiness; the third, an academic, has gone on to publish studies defending GMOs.

But even if a harmful ingredient is added to the National List of approved substances, whether by negligence or intentionally, the organic law provides a relatively simple way for ingredients to be removed. Every ingredi- ent has to be reviewed and relisted by the National Organic Standards Board (NOSB) every five years. This is called the “sunset review” process.

Carrageenan was up for sunset review at the last meeting of the NOSB, this spring. The nation’s leading independent carrageen- an expert, Dr. Joanne Tobacman, a physi- cian-scientist at the College of Medicine at the University of Illinois–Chicago, presented her research findings and answered ques- tions from Board members. Dr. Tobacman authored a review of scientific

literature on carrageenan, published in the official journal of the National Institute of Environmental Health Sciences (NIEHS). The NOSB must, by law, review available information from NIEHS when debating
the appropriateness of ingredients like car- rageenan. In the decade since she published the review, Dr. Tobacman has collaborated with other physicians and scientists, such as the chief of gastroenterology at the Univer- sity of Chicago’s School of Medicine, and she is convinced that carrageenan is not safe.

While some Board members were inter- ested in learning from Dr. Tobacman, others were clearly focused, like corporate agribusi-

ness, on discrediting her work and her arguments. These Board members employed the arguments fed to them by carrageenan industry lobbyists, who were present at the meeting. These arguments and tactics are practically identical to those used by the biotech and tobacco industries to discredit independent scientists who raise legitimate health and environmental concerns.

After an aggressive lobbying campaign by carrageenan manufacturers, their agri- business customers, and the Organic Trade Association, the Board decided to keep car- rageenan as an allowed ingredient in organic foods, by a one-vote margin.

Organic foods should provide a safe haven from dangerous ingredients like car- rageenan. Consumers should send a strong message to companies that defend the use

Essential? The Board’s vote is particularly questionable given that, for every food that contains car- rageenan (ice cream, chocolate milk, soy creamer, deli meat, etc.), there is at least one reputable organic brand that manu- factures its products without it.

of carrageenan in organic foods, and lobbied the NOSB to keep it in organic foods—like Organic Valley, Stonyfield (Group Danone), and Horizon and Silk (Dean Foods/White- Wave)—and let them know that dangerous ingredients like carrageenan have no place in organics.

The Cornucopia Institute’s guide to AVOIDING CARRAGEENAN is available at http://www.cornucopia.org.■

carraghénine

 

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Francesca dit :

    Bonjour,
    Dommage que le questionnaire est en anglais .
    J’ai souffert pendants des mois et des mois avec de la glace Carte D’or, et la crème fraiche Campina, maintenant je n’ai plus rien, je lis toutes les étiquettes pour être sur qu’il n’y a pas de carraghenanes ou le E407 qui est la même chose.
    Si je peux faire quelque chose pour vous, je veux bien, je préviens déjà beaucoup de monde de mon entourage.
    Un grand …MERCI à vous

    1. Mélissa dit :

      bonjour,
      en effet il est dommage pour le questionnaire. mais de plus en plus d’entreprises sont mises au courant du problème et retirent cet ingrédient de leur produit! on pourrait publier une liste de tous ces produits qui sont sans carraghenine, ce serait déjà beaucoup. si vous avez déjà quelques noms je vous invite à me les faire savoir et je combinerait ma liste.
      au plaisir

  2. Anonyme dit :

    Merci ça m’a aideer…. Jai eu le VIH par apres

    1. Francesca dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse, je ne comprend pas bien votre question, de faire une liste des produits sans carraghenine , est ce bien cela ?
      Je sais aussi une chose que parfois sur la liste des ingrédients ils mettent  » stabilisant ou épaississant sans plus, et la je la trouve un peu grosse.
      A bientôt

envie de commenter?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s